www.Secours112.net - Services de Secours Belges
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

exercice Sambreville/Solvay

3 participants

Aller en bas

exercice Sambreville/Solvay Empty exercice Sambreville/Solvay

Message par pompierpro Mer 4 Juin 2008 - 10:14

Les pompiers de Sambreville et une usine Seveso de la région ont organisé un exercice "intervention chimique" le 3 juin 2008
Reportage télévisé sur www.canalc.be rubrique journal televise
bien à vous.
pompierpro
pompierpro

Nombre de messages : 5694
Age : 49
Localisation : sambreville
Date d'inscription : 28/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

exercice Sambreville/Solvay Empty Re: exercice Sambreville/Solvay

Message par jag112 Mer 4 Juin 2008 - 20:45

Exercice catastrophe chez Solvay: «Et si une fuite de gaz...»

Le scénario:et si une grosse fuite de gaz se produisait chez Solvay à Jemeppe ... Le but: tester l'efficacité de la coordination du plan provincial d'urgence.



Les GSM sonnent une dernière fois en cascade: celui du gouverneur, puis du bourgmestre de Jemeppe, puis du responsable sécurité de l'usine Solvay. «Voilà, annonce Denis Mathen, on nous informe que l'exercice vient de prendre fin.» Il est 13h hier dans la salle à côté du centre de contrôle du PSI (Plan de Sécurité Interne) à l'usine chimique de Jemeppe. Pompiers, policiers, logistique, soins de santé et coordination: toutes les disciplines sont présentes, comme en cas de catastrophe réelle.

Là, c'était une simulation donc: «Cela faisait deux ans que ça ne s'était plus fait, explique encore le gouverneur. La dernière mise en situation de ce genre datait d'avant la mise en place du système de communication ASTRID.» On analysera au débriefing, mais en cours d'exercice, les hommes de terrain ont eu quelques soucis de fréquences de réception semble-t-il. C'est ce genre de détail que la mise en scène voulait mettre en évidence.

En cas d'incident majeur sur un site comme celui de Solvay (classé «Seveso», à risque) comment fonctionnerait le plan d'urgence et d'intervention mis en place à l'échelle provinciale? Comment circulerait l'information? Qui préviendrait qui et à quel moment? Qui prendrait les bonnes décisions.

Catastrophes simultanées

Exemple: on simulait hier une fuite de gaz toxique que les équipes de sécurité, en interne à l'usine, ne pourraient maîtriser. Les pompiers de Sambreville arriveraient en renfort, mais rien n'y ferait. Le gaz fuyant, emporté par le vent, risquerait de faire du dégât: ça commencerait par deux personnes intoxiquées à la gare de Jemeppe.

Il faudrait installer un poste médical avancé à côté du site, mais pas dans le sens du vent. Il faudrait prévenir la population de rester chez elle et les écoles de confiner les élèves, bloquer les carrefours et dévier la circulation.

Peut-être demander des renforts pompiers, appeler la protection civile, voire l'armée. Pour se préparer à être meilleur en cas d'urgence, on avait envisagé le pire.

Et pour l'anecdote, comme en réalité, on a été confronté à de l'imprévu: «La centrale de Tihange organisait justement aussi un exercice catastrophe, avec des répercussions possibles sur le territoire de notre province. Du coup, dans les communications, quand on parlait de la crise, on cafouillait un peu pour savoir de laquelle on parlait. Ça fait partie des cas de figure possibles.»

Heureusement, une catastrophe chez Solvay et à Tihange le même jour, la probabilité est faible...


Samuel SINTE


source : http://www.actu24.be
jag112
jag112

Nombre de messages : 182
Localisation : Namur
Date d'inscription : 25/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

exercice Sambreville/Solvay Empty Re: exercice Sambreville/Solvay

Message par dellau Jeu 12 Juin 2008 - 17:55

JEMEPPE-SUR-SAMBRE

Solvay: le bon débriefing de l'exercice sécurité


L'exercice de sécurité réalisé chez Solvay la semaine dernière pour tester le centre de crise provincial a été analysé à froid: le bulletin est bon.

Scénario catastrophe mardi dernier à l'usine Solvay de Jemeppe-sur-Sambre: pour mettre à l'épreuve l'efficacité du plan provincial d'urgence et d'intervention, on simulait un incident. Il était bénin à la base: une fuite de gaz toxique depuis une sphère servant de réservoir au coeur de l'usine. Mais l'aspersion par les jets automatiques puis les lances des pompiers de Sambreville n'y suffisaient pas. Le gaz se dispersait dans l'atmosphère avec risque de propagation hors du site de l'usine. Danger pour la population environnante.

Le cas de figure est heureusement improbable, mais c'était un bon exercice pour voir comment fonctionnerait le centre de crise une fois le plan catastrophe déclenché. Ce qu'on voulait surtout étudier, c'est comment l'information circulerait, si la communication entre les différentes disciplines concernées serait efficace.

Qu'on se le dise et qu'on se rassure: oui! «De manière générale on peut établir un bilan globalement très positif de cet exercice» conclut un communiqué de la Province suite au débriefing qui a eu lieu fin de semaine dernière. Il paraît que l'implication des différentes disciplines (pompiers, police, sécurité de Solvay, aide médicale urgente, protection civile et services du gouverneur) n'a pas manqué d'impressionner favorablement l'observateur de l'organisme chargé du renouvellement de la certification ISO du centre de crise.
Efficace «main-courante»

Lors de l'exercice on utilisait aussi pour la première fois un système unique en Belgique dont est doté le centre: la «main-courante». Entendez par ce surnom imagé un réseau de neuf ordinateurs installés dans les locaux et équipés d'un programme qui permet à tous les intervenants d'introduire en temps réel des infos utiles, transmises instantanément, à propos de la «catastrophe» en cours. Ainsi chacun peut savoir comment elle évolue de minute en minute, qui fait quoi, quelle décision est prise, etc.

Tout a bien fonctionné donc. Presque parfaitement. «Presque» parce qu'on a noté qu'il fallait améliorer la programmation du système de communication ASTRID sur lequel les hommes de terrain se sont un peu cassé la tête lors de l'intervention. On avait du mal à trouver et à programmer la bonne fréquence pour que tout le monde puisse s'entendre. En «live» ça pourrait poser problème.

Mais à part ça, la satisfaction est générale. Pour corser» l'exercice, on avait simulé que le gouverneur Denis Mathen serait en congé, en départ pour l'étranger, au moment du déclenchement du plan catastrophe, alors que c'est lui le premier responsable de la communication et de la gestion des forces dans ce cas.

Au vu des résultats, il semble qu'il puisse partir tranquille, puisque les vacances approchent...S.Si

Vers l'Avenir Sambre-Meuse

source www.actu24.be

dellau

Nombre de messages : 312
Date d'inscription : 02/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

exercice Sambreville/Solvay Empty Re: exercice Sambreville/Solvay

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum